Notre mission au quotidien
pour un entrepreneuriat responsable

Réfléchir Expérimenter Se former S'engager Développer
Rejoindre le CJD

Notre action

Créé en 1938 par Jean Mersch, le CJD demeure le plus ancien mouvement patronal français. L’association compte 4500 adhérents – Entrepreneurs et cadres dirigeants - répartis en France et représentant plus de 500 000 emplois. Imaginé à partir de la conviction profonde qu’une économie au service de l’Homme incarne la clef de la compétitivité des entreprises hexagonales, le mouvement demeure non partisan et force de propositions concrètes pour relancer l’emploi et pérenniser les entreprises.
 

groupe
La jeunesse du CJD tient d’abord au très fort dynamisme de ses nombreuses implantations sur le territoire. Ses 117 sections proposent chaque mois une plénière thématique avec des acteurs phares de la société civile mais aussi des commissions de travail pour permettre aux jeunes dirigeants de progresser ensemble et de rendre leurs entreprises plus performantes.

A tous les degrés d’influence, le CJD agit pour transformer l’entrepreneuriat et l’entreprise. Plus ancien mouvement patronal indépendant de France, le CJD œuvre depuis 1938 pour réhabiliter l’entrepreneur, alimenter les réflexions et influencer les décisions économiques, politiques et sociales françaises.

Le libéralisme responsable, telle est la vision du CJD depuis 78 ans. L’entreprise est un moyen de réunir les hommes et les femmes autour d’un projet commun, d’un rêve partagé afin de procurer du bien-être à la société. Notre conviction ? L’économie doit être mise au service de l’Homme. Ce qui signifie que les membres du CJD croient à l’éthique dans le monde du travail, et que c’est elle qui fera la réussite présente et future de nos sociétés.

Chaque année, plusieurs centaines de chefs d’entreprises rejoignent, comme 75 000 dirigeants avant eux, les rangs du CJD. Le mouvement grandit et déploie désormais sa vision d’une économie au service de l’Homme dans son réseau de 18 CJD internationaux et auprès d’une vingtaine de correspondants dans le monde.

Le CJD n'est ni un syndicat patronal, ni un syndicat professionnel, ni un partenaire social, ni un parti politique.

Ce que le CJD n'est pas

  • Un syndicat patronal : il ne représente pas des personnalités morales mais rassemble des personnes physiques ; il ne défend pas d’intérêts particuliers mais la vision d’une économie au service de l’Homme. Il accompagne dans sa mission tout jeune dirigeant désirant améliorer sa performance et celle de son entreprise.
  • Un syndicat professionnel (bâtiment, métallurgie, conseil, industrie, etc.) : le CJD ne défend pas l’intérêt d’une corporation.
  • Un partenaire social : le CJD n’a pas vocation à être partenaire social, il ne participe pas aux négociations et décisions institutionnelles ou paritaires. Il dispose d’une entière liberté d’action et de parole, confortée par sa totale indépendance financière.
  • Un parti politique : le CJD est un mouvement engagé mais non partisan et n’est donc lié à aucun parti politique.