Notre mission au quotidien
pour un entrepreneuriat responsable

Réfléchir Expérimenter Se former S'engager Développer
Rejoindre le CJD

S’engager

sengager-rond

Idée neuve n°4 :

MAIS SI !

ON PEUT FAIRE BOUGER LES LIGNES.


Chiffres clés

sEngager
44 propositions pour une entreprise plus humaine
Ce livre, parmi les centaines de publications du CJD, vise à démontrer qu’il existe une voie entre l’ultra-libéralisme et l’altermondialisme.
C’est ce que nous appelons le libéralisme responsable.

AU NIVEAU LOCAL COMME NATIONAL, C’EST TOUS ENSEMBLE ET TOUS LES JOURS QUE LE CJD S’ENGAGE.

L’engagement du CJD est quotidien. Engagement de son comité de direction auprès des plus hautes instances nationales, mais aussi engagement de chaque membre au sein de son entreprise et de son territoire. Un seul objectif : mettre irrémédiablement l’économie au service de l’Homme.
Au plus haut niveau. Audiences régulières auprès des cabinets ministériels, des parlementaires et des représentants des grandes institutions. Concertation avec les acteurs influents du monde économique, social et politique. Le CJD est certes un trublion, mais aussi une force de proposition respectée et consultée au plus haut niveau de l’état.
Force de proposition. Nés des travaux de ses commissions, auxquels tous les membres participent, de très nombreuses publications et rapports sont édités par le CJD. Parmi les sujets récemment abordés : la simplification administrative, l’emploi, la fiscalité, le développement des PME, la jeunesse, la formation, le redéploiement des aides publiques…
Libéral ET responsable. Pionniers de la RSE, les membres du CJD prouvent chaque jour qu’il est possible d’être à la fois libéral et responsable. Ce qu’expriment notamment notre « Manifeste pour donner un sens à la performance » (2002) et notre « Charte du Bien Entreprendre » (2004).

Il témoigne

Témoignage - Benoît Basier

 
"Le progrès est impossible sans changement : le CJD m’a appris que provoquer le débat et s’engager pour influencer est essentiel pour mon entreprise."
 
Benoît Basier,
Corderie Meyer-Sansboeuf