Plan de relance :
Le CJD appelle au soutien prioritaire des entreprises engagées dans la transition écologique

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Après une période de choc et de reprise progressive pour une partie des TPE-PME française, le plan de relance du gouvernement lance un signal fort pour la transition écologique. Le CJD, partisan d’une économie respectueuse de notre planète, salue ce premier pas et sera attentif à ses applications dans la durée.


Le CJD salue l’audace du plan de relance annoncé ce jeudi, en ligne avec le soutien à l’économie déclenché par le gouvernement dès les premiers jours de la crise sanitaire. Convaincu que l’économie doit se transformer en profondeur pour faire face aux défis de la transition écologique et sociale, notre mouvement apprécie particulièrement l’effort financier conséquent en faveur de la transition écologique. Le CJD précise néanmoins que cet effort ne sera efficace qu’avec une véritable transformation des filières et des secteurs et un suivi attentif de l’utilisation de ces aides.


Nous tenons à souligner l’importance de prioriser les TPE et PME comme premières bénéficiaires du soutien financier annoncé. En plus d’être largement majoritaires dans le tissu économique français, elles sont – de loin – les premières créatrices d’emploi dans l’Hexagone durant les dernières décennies, une tendance qui ne s’inversera pas pour les années à venir. Actrices majeures des territoires, ces TPE-PME seront au cœur de la transition écologique.

« L’Etat doit soutenir avant tout les entreprises vertueuses, engagées dans la transition environnementale » Emeric Oudin, président du Centre des Jeunes Dirigeants. La transition écologique, justement, doit rester une priorité absolue. Puisque le sujet de la conditionnalité des aides est sur la table et sera, nous l’espérons, débattu au parlement, le CJD appelle de ses vœux le fait que le soutien financier de l’Etat soit apporté avant tout aux entreprises vertueuses, engagées dans la transition. La crise économique et sanitaire que nous traversons est une catastrophe à de multiples points de vue, nous ne pouvons passer à côté de l’opportunité majeure qu’elle nous offre néanmoins : celle d’accélérer le changement.