Convention Citoyenne pour le Climat :
la transition écologique doit être au cœur des priorités

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Le CJD accueille avec une grande déception le revirement du gouvernement concernant les propositions faites par la Convention Citoyenne pour le Climat et le rejet de cinq nouvelles mesures pourtant validées cet été.


« Un changement de premier ministre ne saurait justifier le non-respect d’une promesse du chef de l’Etat. L’environnement n’est pas une variable d’ajustement et doit être une priorité de tous les instants. Le CJD s’interroge sur cette posture en contradiction totale avec les ambitions affichées par le gouvernement lors de l’annonce de son plan de relance », Emeric Oudin, Président national du CJD.


Les entrepreneur·e·s que nous sommes nous battons au quotidien pour transformer nos entreprises et les rendre plus vertueuses, et ce malgré le contexte. Nous avons besoin de sentir le même engagement de la part du gouvernement pour réussir la transition écologique dont le pays et le monde ont besoin.

logo ccc


En choisissant l’expérience innovante de la CCC, en tirant au sort des citoyennes et des citoyens, le gouvernement avait fait un pari audacieux, affichant la double ambition d’une politique environnementale forte et d’une nouvelle démocratie plus en cohérence avec notre époque. Alors qu’une plateforme de saisie du parlement par pétition a été lancée hier, et alors que d’autres initiatives similaires semblent sur le point d’être menées, l’exécutif envoie un signal totalement à contre-courant en décidant de ne pas tenir ses engagements estivaux.


Nous espérons que les prochaines semaines ne verront pas s’accumuler de nouveaux jokers et que les mesures fortes et ambitieuses portées par la CCC seront mises en place.