S’engager pour l’emploi des jeunes, un engagement du CJD en période de crise : Un·e JD, un·e alternant·e

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Télécharger le dossier de presse

Le 24 aout dernier, le gouvernement français proposait une aide au recrutement d’étudiantes et étudiants en alternance. Autour de cette prime, le CJD a décidé d’impulser un recrutement massif d’alternants et d’alternantes au sein de son réseau de chefs et cheffes d’entreprise. Nous visions 1500 contrats ouverts sur tout le territoire. A la date du 30 octobre, nous en avons ouverts 2044 et signés 1768.


Alors même que la France est reconfinée et que nos entreprises traversent de nombreuses difficultés, le CJD s’est illustré, une nouvelle fois, par son engagement auprès des nouvelles générations dans leur formation professionnelle. En cette période si incertaine, nos membres continuent d’accompagner leurs nouveaux collaborateurs et nouvelles collaboratrices, en télétravail ou en présentiel pour les missions plus techniques. Nous espérons que l’expérience professionnelle qu’ils et elles sont en train de vivre sera enrichissante et source de motivation.


Pour le CJD, ce projet était fondamental dans la période et correspondait surtout à son engagement depuis plus de 80 ans en faveur de l’employabilité des jeunes professionnels. Pour 59% des chefs et cheffes d’entreprise de notre réseau, recruter en alternance, c’est avant tout transmettre du savoir et des compétences à un futur collaborateur ou une future collaboratrice. Il s’agit d’un choix et d’une vision à long terme pour l’entreprise qui se projette dans l’embauche d’un profil dit « junior ». Un profil de ce type est synonyme de regard neuf et de pratiques innovantes pour les entrepreneurs et entrepreneures. Une aubaine dans une période complexe et changeante !


« Alors que nous vivons une crise sanitaire et économique d’une complexité rare, recruter des jeunes au sein de nos entreprises, c’était un acte solidaire et engagé envers la jeunesse mais aussi une bouffée d’oxygène pour nos entreprises. » Emeric Oudin, président du CJD


Ce communiqué de Presse est accompagné d’un dossier de presse plus étoffé sur le projet « Un·e JD, un·e alternant·e ».

Télécharger le dossier de presse