PRESIDENTIELLE 2022 : LES ATTENTES DES JEUNES DIRIGEANT·E·S !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Télécharger le dossier de presse

A quelques mois de la Présidentielle 2022, le CJD a souhaité donner la parole à ses 5 300 entreprises adhérentes, sur les thématiques environnementale, sociétale et économique, par le biais d’une enquête administrée à son réseau pendant 3 semaines (du 18 octobre au 5 novembre dernier). A cette occasion, plus de 800 dirigeant.e.s adhérent.e.s du mouvement ont partagé leur opinion sur le rôle de l’entreprise dans la société, l’inclusion en entreprise, les besoins de formation, le travail, la fiscalité et le développement durable.


Avec 48 % de TPE, 38 % de PME de moins de 50 collaborateurs, 11 % de PME composées de 50 à 250 collaborateurs et 3 % de grandes entreprises, le CJD joue un rôle crucial dans le tissu économique français et souhaite que la voix de ses adhérent·e·s pèse dans la campagne électorale à venir pour défendre les valeurs des entreprises responsables.


De cette enquête, il ressort une forte aspiration des jeunes dirigeant·e·s pour un cadre fiscal et règlementaire qui intègre mieux les objectifs d’impact environnementaux et sociétaux, afin d’accompagner les entreprises vers un développement économique plus vertueux. A titre d’exemple, 82 % des dirigeant·e·s interrogé·e·s plébiscitent un « crédit d’impôt transition écologique » pour les entreprises, basé notamment sur la réduction des émissions de GES et l’instauration d’une stratégie RSE.


Alors que les questions identitaires et de fait religieux occupent une place importante dans le débat public pré-présidentiel, elles ne font pas partie des préoccupations prioritaires des jeunes dirigeant·e·s. Les dirigeant·e·s interrogé·e·s considèrent par exemple à 68 % que le fait religieux n’est pas un obstacle au bon fonctionnement de leur organisation. Ils ressentent en revanche davantage le besoin d’agir pour l’inclusion des personnes en situation de handicap, des jeunes et des seniors.

Télécharger le dossier de presse